BONDY (L.)


BONDY (L.)
BONDY (L.)

BONDY LUC (1948- )

Né à Zurich en 1948, Luc Bondy partage son activité de metteur en scène de théâtre et d’opéra entre l’Allemagne, la France et la Belgique. Parfaitement bilingue, il incarne un certain cosmopolitisme européen, particulièrement sensible dans le répertoire, tant classique que contemporain, vers lequel il se tourne.

Élève de l’école de Jacques Lecoq à Paris, étudiant à l’Université internationale de théâtre, il s’installe à Hambourg en 1969 et débute comme assistant au Thalia Theater. Éclectique dès ses premières mises en scène, il monte aussi bien Witkiewicz (Le Fou et la Nonne en 1971, à Göttingen) que Shakespeare (Comme il vous plaira , 1973), Fassbinder (Liberté à Brême , 1972), Genet (Les Bonnes , 1971), Ionesco (Les Chaises , 1972) ou Bond (La Mer , 1973), ce dernier spectacle lui valant un succès considérable.

Bondy rejoint de 1973 à 1975 la direction de la Städtische Bühne de Francfort, où il fait donner un Triomphe de l’amour de Marivaux remarqué. Peter Stein, qui dirige alors la Schaubühne de Berlin, s’intéresse à cette «sorte d’oiseau de paradis du théâtre allemand avec des plumes aux couleurs françaises». Bondy rejoint la Schaübuhne en 1976, pour y mettre en scène La Wupper d’Else Lasker-Schüler, mais aussi On ne badine pas avec l’amour , de Musset, l’année suivante. Suivront notamment Yvonne, princesse de Bourgogne de Gombrowicz et Oh les beaux jours de Beckett, à Cologne en 1981. Luc Bondy ne revient à la Schaubühne qu’en 1982 pour Kalldewey, Farce de Botho Strauss, son contemporain de prédilection, avant de pendre la direction de la fameuse institution berlinoise.

C’est un trait propre à Luc Bondy que d’éprouver ce que Peter Stein nomme la «résistivité» de la matière théâtrale. Pour sa première mise en scène française, en 1984, il choisit Terre étrangère du Viennois Arthur Schnitzler, qu’il va contribuer à faire connaître. Le non-dit, le scandale muet de l’adultère résonnent selon lui davantage en France qu’en Allemagne, où la liberté des mœurs a perdu de son pouvoir de choquer.

Guettant le geste juste, ralentissant l’échange interhumain pour en extraire l’intensité, attentif aux lapsus, aux hésitations, Luc Bondy œuvre dans la sphère de l’intime. Mais sa quête de l’intériorité s’inscrit volontiers dans les vastes espaces qu’aménagent pour lui Erich Wonder ou Richard Peduzzi, et sa direction d’acteurs exclut l’intimisme. Si ses études psychologiques paraissent d’une si grande précision (Le Chemin solitaire de Schnitzler, en 1989, placé sous le signe de Freud; John Gabriel Borkman d’Ibsen, à l’Odéon, en 1993), c’est qu’il s’attache moins aux motivations du personnage qu’à la manière dont l’inconscient travaille les corps et les attitudes. Refusant l’excès de théâtralité, le culte de l’illusion, mais aussi le naturel, ses affinités vont à des comédiens comme Michel Piccoli ou Bulle Ogier lorsqu’il met en scène Schnitzler, Ibsen, Shakespeare (Le Conte d’hiver , 1988).

Luc Bondy se tient à l’écart du théâtre politique, du brechtisme et de toute pédagogie. Le profond scepticisme de Botho Strauss, dont les montages, les emprunts aux formes et aux langages de toute sorte finissent par occulter toute pensée positive, s’accorde à son tempérament artistique. Après Le Temps et la Chambre en 1989, à la Schaubühne, il met en scène L’Équilibre en 1993, sorte de portrait violent de l’Allemagne actuelle à travers la passion christique vécue par une femme. Il est proche aussi de Peter Handke, dont il met en scène L’Heure où nous ne savions rien l’un de l’autre (1994), pièce sans paroles.

Récusant l’avant-garde, «l’interprétation» inédite à tout prix, Bondy rêve d’un metteur en scène qui s’effacerait de la représentation, tel un chef d’orchestre. Toujours à la recherche de la grâce, de la légèreté, il s’est tourné avec succès vers l’opéra. Il met en scène Berg (Lulu , 1977; Wozzeck , 1981), Monteverdi (Le Couronnement de Poppée , à Bruxelles en 1989), Verdi (Don Carlos , 1996), adapte La Ronde de Schnitzler, avec le compositeur Philippe Boesmans (1993). Mais c’est peut-être Mozart qui lui vaut sa plus belle réussite, avec, en 1984, un Così fan tutte d’une grande fluidité, sur fond d’immenses toiles peintes par Karl-Ernst Herrmann, et qui transporte le spectateur de décor en décor au rythme des changements de scène. Quant au travail réalisé sur la Salomé de Strauss (1992), il témoigne du soin apporté par Bondy à maintenir un équilibre constant entre le lyrique et le dramatique.

Influencé par le cinéma, par l’univers de Lubitsch, d’Ophüls, Luc Bondy s’est essayé au septième art. Il y poursuit son exploration des textes européens, comme en témoignent La Mortification (1982), d’après le romancier autrichien Frantz Nabl, et son adaptation de Terre étrangère (1987).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bondy — Bondy …   Deutsch Wikipedia

  • Bondy — Saltar a navegación, búsqueda Bondy Escudo …   Wikipedia Español

  • Bondy — Le nom de famille est surtout porté dans le Centre (36, 37) et dans la Saône et Loire. Il devrait s agir d un toponyme, apparemment sans rapport avec la commune de Bondy (93), qui désigne le domaine de Bonisius (nom de personne latin). On pensera …   Noms de famille

  • Bondy — (spr. Bongdy), Graf Taillepied de B., geb. 1766 in Paris; wurde 1792 Director der Assignatenfabrik, zog sich aber nach dem 10. August zurück, begleitete 1805–1809 Napoleon als Kammerherr auf seinen Feldzügen, wurde 1810 Maître des requêtes u.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bondy — Bondy, geb. 1766, Präfekt zu Lyon unter Napoleon, half viel zum Wiederaufblühen dieser in der Revolution herabgekommenen Stadt, war 1815 bei der Commission. welche die Kapitulation zu Paris abschloß, während der Restauration öfter Deputirter,… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Bondy — Pour les articles homonymes, voir Bondy (homonymie). 48° 54′ 08″ N 2° 28′ 58″ E …   Wikipédia en Français

  • Bondy — French commune nomcommune=Bondy Commercial strip in Bondy. mapcaption=Paris and inner ring départements lat long=coord|48|54|08|N|2|28|58|E|region:FR type:city région=Île de France département=Seine Saint Denis |arrondissement=Bobigny… …   Wikipedia

  • Bondy — Original name in latin Bondy Name in other language Bondi, Bondy, Бонди State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.9018 latitude 2.48931 altitude 51 Population 48268 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Bondy — Bọndy,   1) François, schweizerischer Publizist und Schriftsteller österreichisch ungarischer Herkunft, * Berlin 1. 1. 1915, Vater von 3), Sohn von 2); Kritiker sowie politischer und literarischer Essayist, gab 1951 69 in Paris die Zeitschrift… …   Universal-Lexikon

  • Bondy —    see Bilbrew, Gene …   Dictionary of erotic artists: painters, sculptors, printmakers, graphic designers and illustrators


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.